L'approche scientifique: Peeters-Orientaliste

L'imprimerie Peeters-Orientaliste est une société-sœur de la maison d'édition savante Peeters, à Louvain. L'entreprise produit chaque année un grand nombre de publications et d'ouvrages scientifiques de très haute qualité. Ce marché de niche impose des contraintes de production très exigeantes, et MultiPress vient bien à point pour aider à y satisfaire.

Fondée en 1857, l'imprimerie Peeters reste encore et toujours une entreprise familiale. Dès le début, celle-ci s'est spécialisée dans les publications scientifiques, essentiellement dans les sciences humaines (théologie, philosophie, langues et littérature, médecine et domaines connexes).

Aujourd'hui encore, à l'instar de la société-sœur, les éditions Peeters qui possèdent leur propre librairie, elle continue d'opérer dans ce créneau spécifique, avec une approche ciblée plus particulièrement sur les petits tirages de qualité. Désireuse de rationaliser la production, l'imprimerie s'est mise en quête d'un logiciel de gestion voici quelques années.

  

Passage au JDF

« Auparavant, nous avions un progiciel comptable, que notre programmeur avait adapté aux quelques besoins particuliers de l'imprimerie: listes de clients, calcul du prix de revient réel, listes de commandes, etc. Toutefois, lorsque le JDF a commencé à faire son apparition, il nous a fallu le secours d'un partenaire pour le mettre en œuvre », explique le gérant Luc Peeters.

« Nous avons alors regardé ce que nous pouvions trouver sur le marché. Gamsys, Hiflex, Cerm - tous ont été passés en revue. » Toutes ces entreprises promettaient monts et merveilles, mais il n'était toutefois pas toujours clair pour l'imprimerie Peeters de savoir comment elles allaient concrétiser leurs engagements.

 

Transparents et honnêtes

« C'est alors que je suis arrivé chez MultiPress. Leur progiciel était déjà sur le marché depuis quelques années et ils travaillaient sur le JDF, mais ils étaient beaucoup plus transparents dans leur communication. Lorsque j'ai demandé comme tout se mettrait en place, ils m'ont répondu qu'ils devaient d'abord y réfléchir, car cela dépend aussi de l'autre partie. »

Depuis, l'imprimerie Peeters applique MultiPress dans toutes ses activités. Luc Peeters: « Quelques-uns de nos collaborateurs ont éprouvé des difficultés au moment de l'introduction. Logique, car tout changement est pénible. Mais grâce aux équipes de Dataline, l'implémentation s'est bien déroulée et je dois dire que si nous abandonnions MultiPress, le personnel se mettrait à paniquer, m'assurant que nous ne pouvons pas faire marche arrière. »

 

Le bon choix

« J'ai toujours eu l'impression que, si quelque chose ne tournait pas rond, nous pourrions facilement en retracer la cause. Et en cas de souci, un coup de téléphone suffit pour obtenir une aide rapide. J'ai pu remarquer au fil des années que j'avais fait le bon choix. À présent, nous faisons tout - de la gestion des sous-traitants à celle des heures prestées, en passant par les devis et le calcul du prix réel, la production, la correspondance, etc. - via MultiPress. Et uniquement MultiPress. » En outre, le système mis en place à l'imprimerie Peeters est en permanence affiné à sa propre demande. « La répartition en cahiers, par exemple, est devenue beaucoup plus souple. Comme nous travaillons avec de petits tirages, nous imprimons un demi et un quart de cahier sur une grande feuille. Dans l'ancienne version de MultiPress, ce n'était pas possible, mais la nouvelle le permet. Nous constatons que l'on écoute nos remarques », dit Luc Peeters.

Entretemps, l'imprimerie Peeters a aussi fait son entrée dans le monde du numérique, et MultiPress évolue avec elle. Le gérant est d'ailleurs d'avis que la page de l'offset est en train de se tourner. « Je ne pense pas que nous ferons encore de l'offset dans cinq ans. Nous avons pour l'instant converti une petite équipe au numérique. Mais d'ici la prochaine drupa, la qualité de l'impression numérique sera peut-être au point, et la disparition du procédé offset est inscrite dans les astres. »

 

« Tout devient numérique, les tirages se raccourcissent car les éditeurs ou les clients ne veulent pas prendre de risques. De ce fait, le stock doit être limité au maximum. Dans ce sens, le monde numérique est une nécessité pour nous. En concertation avec les clients, nous cherchons le meilleur équilibre entre coûts d'impression et de stockage. Selon ce qui est convenu, nous imprimons 50 ou 100 exemplaires à la fois, que nous conservons et livrons à la demande. Voyez cela comme un service supplémentaire de l'imprimerie. » Et pour cette étape également, MultiPress va contribuer à maintenir les activités sur la bonne voie.

 

Drukkerij Peeters
Warotstraat 50
3020 Herent

www.peeters.mobi


 

 

Close

Recommander cette page! Peeters Oriëntaliste